03 Fév 2014

En décembre 2013, nous publiions un post consacré à l’exposition « Roquebrune Oasis artistique », qui s'était tenue au Parc du Cap Martin du 4 au 28 septembre 2013. C’est aujourd’hui de l’ouvrage réalisé à partir de cette exposition dont nous allons parler.
Roquebrune-Oasis artistique, paru en octobre 2013 aux Éditions Orizons, a été réalisé par Jean-Pierre Prévost, à qui nous devions également l’exposition, et rendu possible notamment grâce au soutien de la Fondation Catherine Gide.
En feuilletant cet album, le sentiment nous est donné de parcourir les pages d’un album de famille, d’une famille au sens large puisque, comme le rappelle Prévost dès le sous-titre, il s’agit ici d’une tranche de vie de Gide avec ses amis. Parmi ceux-là, nous pouvons citer : Les Bussy, Les Van Rysselberghe, Rodin, Martin du Gard, Paul Valéry, Matisse ou encore Malraux.

La composition de cet ouvrage permet au lecteur de voyager dans l’espace – de Roquebrune à l’Égypte en passant par le Lavandou – ainsi que dans le temps ; les photographies et peintures étant accompagnées de petites notes explicatives. Le début de cette aventure amicale et artistique se situe en 1901 lorsque « le jeune peintre français Simon Bussy, 34 ans, va rencontrer la jeune Anglaise Dorothy Strachey, 36 ans, qui va bouleverser sa vie », et plus encore quand Roquebrune-Cap-Martin va devenir « dès 1904 un important carrefour de la vie littéraire et artistique ».
Ce choix du point de départ de l’album, où l’on comprend l’importance de Roquebrune pendant cinquante ans, s’explique par le fait que Simon Bussy est celui grâce auquel cette vie artistique a pu prendre forme, et toucher de nombreux artistes.

André Gide apparaît dès les premières pages de l’album, à travers Auguste Bréal, ancien étudiant de l’école Alsacienne, puis au milieu de l’album plusieurs chapitres sont consacrés à la famille Gide : « André Gide », « André Gide et Zoum Walter », « Catherine Gide » (avec un sublime portrait de Catherine Gide peint par Vanden en 1936), « Les amis d’André Gide : Paul Valéry, Roger Martin du Gard ».
Les peintures de Bussy et Vanden offrent au lecteur une véritable immersion au cœur même de cet univers artistique. Des portraits aux peintures égyptiennes, cet album est un voyage initiatique dans le temps et l’espace, un voyage éclectique où la picturalité enrichit les relations amicales. On y découvre une vie artistique très riche et reposant sur différents aspects picturaux et littéraires, et où se mêlent tous types de personnes avec cependant un fil conducteur : la résidence de Roquebrune-Cap-Martin. Ce lieu est comme un être à part entière, terre d’unité dans sa diversité, où la vie s’illumine grâce aux sourires des portraits de Jeanne et Jean Vanden, ou encore les trois peintures de Gide par Bussy.

Le lecteur se sent inévitablement proche de chaque acteur présent dans cet album, car l’art prend sens à Roquebrune, et c’est ce sens que Prévost traduit ici avec brio.
Si peu de lieux ont su accueillir et si bien servir à la culture, peu d’albums ont également réussi à témoigner avec tant de justesse et d’émotion de l’importance et de l’influence des rencontres amicales, avec un tel bénéfice pour l’art, où c’est cette fois le lecteur du 21e siècle qui jouit de faire la rencontre des plus grands.

Justine Legrand

Aucun événement
Juin 2021
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30