07 Déc 2019

Ça y est, André Gide a eu 150 ans. Ce qu’il y a de bien, quand on est un "grand écrivain", c’est que le temps compte et ne compte plus : tant qu’existeront les livres et les lecteurs, il y aura des anniversaires. 

On pourrait se demander pourquoi prendre comme date-repère celle de sa naissance. L’écrivain nait-il vraiment à l’instant zéro ? C’est possible, et peut-être même bien avant. La littérature contribue précisément à inscrire les hommes dans leur continuité, et l’immense chantier de leur existence — depuis l’instant-zéro. Elle permet de se situer, de se souvenir, elle fait basculer le monde dans les mots, le rendant toujours à la fois plus saisissable et plus souterrain, insondable. 

Les célébrations permettent de revenir à ces passages — les livres — qui sont des héritages et des perspectives. C’est un échange avec le passé, qui n’en finit pas d’adresser au présent des questions, comme l’ont bien montré les membres du groupe de recherche Gide Remix avec l’événement qui a ouvert la deuxième année de leur cycle de conférences/performances à l’université de Bâle le 18 novembre dernier : « André Gide nous interroge. Interviews imaginaires. Entretien à trois voix à la recherche de nouvelles réponses ». 

André Gide a donc fêté, si l’on peut dire, ses 150 ans le 22 novembre 2019. À cette occasion, un colloque à la Bibliothèque Nationale de France a permi de sortir des bunkers de l'institution quelques-uns des précieux manuscrits d'André Gide, de gravir 18 étages pour regarder Paris en imaginant ce qu'aurait pensé un homme du 20e siècle de cet immense édifice dessiné en 1989, 120e anniversaire de Gide (oui, soyons fous, inventons un calendrier gidien !) par Dominique Perrault. Mais c'est dans le (grand) petit auditorium de la BnF que se sont déroulées les conférences et discussions autour de l'identité mouvante (dissidente, selon la piste de Pierre Masson) des récits gidiens. Paola Fossa revient plus en détails sur les conférences ici.

ambre bnf1

- La BnF le 22 novembre 2019 ©AP -

Des manifestations variées autour de Gide ont donc eu lieu (et continuent de se dérouler) un peu partout en France (Paris, Mulhouse, Uzès, Le Lavandou), mais également à l’étranger (Bologne, Bâle, New York, Chicago, Dundee…). Pour le calendrier des lectures, conférences, expos à venir, naviguer par ici

Parmi les expositions, on notera celle de la Galerie Gallimard, "Gide l'inattendu", ayant accueilli des documents de la Fondation Catherine Gide, de la Fondation des Treilles, de collections particulières et des Archives Gallimard, et le travail des artistes Juliette Solvès et Pierre Antonelli. Une exposition itinérante sur Gide et l'Afrique-Équatoriale française vient également d'être inaugurée à la Fonderie de Mulhouse, où elle restera accrochée jusqu'au 19 décembre. Et une galerie nomade présentera dès le 10 décembre le travail de la photographe Ilaria Crosta autour des Nourritures terrestres de Gide.

Butti5 2

- 5 décembre 2019, avec Charlotte Butty, vernissage de l'expo itinérante "Gide et l'Afrique-Équatoriale française" à la Fonderie, Mulhouse ©PS -

Parmi les journées organisées par la Fondation, on retiendra notamment celles du Lavandou, organisées à la Villa du peintre Théo van Rysselberghe, résumées en vidéo. 

Parmi les manifestations originales qui se poursuivent en cette fin d'année et l'année prochaine, celles de l'enthousiaste et original groupe de recherche Gide Remix.

lecture bibliotheque ste barbe

- 21 novembre 2019, lectures croisées, par les étudiants en théâtre de Paris 3, à la Bibliothèque Sainte Barbe, ©PS -

De nombreuses publications, variées elles aussi (correspondances, actes de colloques, carnet de voyage, essais et album...) ont accompagné cette année-anniversaire. Les voici listées.

page correspondance

PUBLICATIONS 2019

André Gide, Correspondance 1888-1951, choix et présentation de Pierre Masson, Paris, Gallimard, « Folio », 2019.

André Gide et les peintres, lettres inédites, dossier établi et présenté par Pierre Masson et Olivier Monoyez, avec la collaboration de Geneviève Masson, Paris, Gallimard, « Les Inédits de la Fondation des Treilles », 2019.

masson peintres1

André Gide, Ernst Robert Curtius, Correspondance 1920-1950, édition établie par Peter Schnyder et Juliette Solvès, Paris, Classiques Garnier, 2019.

Stéphanie Bertrand, Enrico Guerini, Paola Codazzi (dirs), Latin et latinité dans l’œuvre d’André Gide, actes de la journée d’étude de Bologne (octobre 2016), Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque gidienne », 2019.

Martina Della Casa (dir.), André Gide, l’Européen, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque gidienne », 2019.

Paola Codazzi (dir.), Épistolaire, no 45 : André Gide dans ses lettres, Paris, Champion, « Les Cahiers de l’AIRE », 2019. 

Frank Lestringant, Le Paris de Gide, Paris, Alexandrines, 2019. 

Patrick Pollard, Gide et le mythe grec, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque gidienne », 2019.

Frank Lestringant, Charles Gide et André, l’oncle et le neveu, Nîmes, Lucie Éditions, 2019.

Jean-Claude Perrier, L’Univers d’André Gide, Paris, Flammarion, 2019.

publi10

Ambre Philippe, André Gide autour du monde. Un carnet de voyage gidien, Paris, Orizons, 2019.

AP

Et côté musique...

Augustin Voegele, Chopin par André Gide, piano, 2019.

Sans oublier le DVD :

Avec André Gideun film de Marc Allégret, 1952, dans sa version restaurée, accompagné d'un riche livret.

gallimard gide

 



À venir

Quand?
12 Nov 2020
Quoi ?
Où ?
Maison de la littérature de Québec



Juillet 2020
D L Ma Me J V S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31