Maria Van Rysselberghe
Itinéraire d’une femme libre, de Bruxelles à Saint-Clair

La 3e édition des Journées Catherine Gide aura lieu au Lavandou, du 22 au 24 avril prochain.
L'exposition, quant à elle, restera accrochée jusqu'au 30 mai dans la salle d'Honneur de l'Hôtel de Ville.

Ces 3e journées sont l'occasion de redécouvrir Maria Van Rysselberghe, dite la "Petite Dame" et, à travers son regard, ses récits, et une importante correspondance publiée cette année chez Gallimard, André Gide.
C'est également l'occasion de parler des fonds d'archives gidiens, dont une partie se trouve à la fondation des Treilles, à Tourtour.
Nous vous invitons à consulter le programme dans ses détails, et surtout à nous rejoindre dans le cadre magnifique du Lavandou, en terres gidiennes ! 

 

Envie d'en savoir un peu plus ?

Lors des obsèques de Catherine Gide en avril 2013 au Lavandou, le Réseau Lalan décidait de lui rendre hommage chaque année en organisant un événement (exposition, colloque, etc.) dont les thématiques tourneraient autour de l’univers gidien et des sujets chers à la fille du prix Nobel de littérature et d’Élisabeth Van Rysselberghe. Après les rendez-vous de septembre 2014 et avril 2015, les « 3es Journées Catherine Gide » entretiendront cette volonté en invitant, du 22 au 24 avril 2016 au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville du Lavandou, à découvrir davantage l’œuvre et la personnalité de Maria Van Rysselberghe (1866-1959), la fameuse Petite Dame chère à André Gide. Épouse du peintre néo-impressionniste belge Théo Van Rysselberghe, Maria a quitté sa ville natale, Bruxelles, pour s’installer, avec son mari et leur fille, Élisabeth, à Paris, peu avant 1900. Elle y rencontre André Gide, dont elle a déjà lu plusieurs livres grâce à l’entremise du poète belge Émile Verhaeren, lié d’amitié avec le couple. Les Van Rysselberghe et les Gide sympathisent rapidement, se rencontrant soit à Paris, soit dans le domaine normand de l’écrivain à Cuverville.
En avant-première au Lavandou  De 1899 à 1950, Maria et Gide vont entretenir une correspondance importante qui vient d’être éditée chez Gallimard par Peter Schnyder et Juliette Solvès. Ce volumineux ouvrage (1168 pages — 40 €  ) sera présenté lors de ce colloque au Lavandou. Durant deux jours, d’autres exposés et discussions sur cette grande « Petite Dame », auteure des quatre volumes de Cahiers de la Petite Dame consacrés à Gide et à son entourage (1918-1951), sont annoncés. Maria séjournera souvent dans le Midi et notamment à Saint-Clair où son mari Théo s’est fait construire une maison et un atelier avant la Première Guerre mondiale. Maria adoptera même le nom de ce quartier comme nom de plume... Ces 3es journées, ainsi que l’exposition conçue par Jean-Pierre Prévost, vont donc dévoiler le parcours d’une femme indépendante, passionnée des lettres et des êtres qu’elle a rencontrés, et la conduit à travers toute l’Europe de Bruxelles à Saint-Clair (Le Lavandou). Rappelons que les actes du colloque 2015 ont été publiés dans le bulletin n°187/188 de l’Association des Amis d’André Gide et que cet événement est organisé en partenariat avec la Ville du Lavandou, avec le soutien de la fondation Catherine Gide et du Conseil départemental du Var. 

 

Maria VanRysselberghe 120x176 1

Archives

André Gide

Actualités

Catherine Gide

Incitations

Missions